Pourquoi un MPA ?

Pourquoi un Mouvement pour l’Alsace ?

Depuis l’annonce en 2014 de la suppression de la Région Alsace, puis la fusion des trois régions de l’Est de la France et  la suppression de la Région Alsace décidées par une loi du 16/1/2015, s’est ouvert en Alsace un débat sur son statut et son maintien ou non dans le Grand Est. Le Mouvement pour l’Alsace est né à Sélestat, en novembre 2018 pour proclamer une claire volonté de rétablir une Région Alsace dans une charte portée par les parlementaires André Reichardt, Patrick Hetzel et Frédéric Reiss en coopération étroite avec les clubs de réflexion alsaciens (Denkfabriken) .

Il s’est transformé en association, le 12 janvier 2019.

Une collectivité Alsace avec les compétences d’une région et des départements

L’association MPA n’a qu’un seul objectif : rassembler très largement les Alsaciennes et Alsaciens, quels que soient leur activité, leur âge, leur appartenance politique ou leur résidence, dès lors qu’ils veulent « œuvrer en vue de la création d’une collectivité territoriale Alsace ayant les pleines compétences d’une région et les attributions des départements ainsi que des pouvoirs spécialement transférés par l’Etat; elle demande aussi que l’ensemble des services de l’Etat déconcentrés en région soient organisés sur ce territoire : préfecture, rectorat, directions et agences des ministères, etc. La collectivité territoriale d’Alsace ne sera plus incluse dans la région Grand Est ».

Un vrai Mouvement Pour l’Alsace

Pourquoi un Mouvement pour l’Alsace ? Pour répondre à l’absence d’incarnation de l’Alsace, fusionnée dans la région Grand-Est, cette structure artificielle, sans âme, sans histoire, sans identité et sans soutien populaire, créée dans des conditions qui sont un scandaleux déni de démocratie. Il faut rétablir une collectivité Alsace et mobiliser pour cela toutes les énergies. Ce qu’une loi a fait, une autre pourra le défaire. Pour pouvoir construire un avenir par nos représentants et non par un conseil régional de 169 élus  venant de territoires totalement différents et devant s’occuper d’affaires dont ils n’ont aucune connaissance concrète et vécue.

Une structure aussi disparate que le Grand Est ne peut être ni efficace, ni dans une écoute démocratique des citoyens et des usagers des services publics. Elle est fondée sur tant de contradictions qu’elle n’a pas d’avenir. Il faut d’autres institutions afin de réunir proximité, pragmatisme, adéquation aux réalités des gens et capacité d’innovation dans l’espace géographique si original du Rhin supérieur.

Le Mouvement pour l’Alsace prend acte du projet de créer une Collectivité européenne d’Alsace et de la fusion décidée des  deux départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Toutefois, les compétences promises à cette collectivité sont très en dessous de ce que nous devrions avoir pour mener des politiques adaptées à nos besoins et à nos ressources propres. Le Gouvernement est en plein paradoxe puisqu’il reconnaît, d’un côté, que l’Alsace a des traits et des besoins particuliers qui justifient de créer une CEA, notamment en raison de l’ancrage rhénan et des potentialités de la coopération avec les Länder allemands et les cantons suisses et, d’un autre côté, impose à l’Alsace de rester bloquée dans une structure qui regarde 400 km à l’Ouest, jusqu’aux portes du bassin parisien.

Sortir du Grand-Est : il n’est pas notre région !

C’est la volonté d’une très forte majorité des Alsaciens constatée par trois sondages successifs de 2017 à 2019. Le MPA est à leur service pour obtenir, grâce à un grand mouvement populaire, une Alsace Nouvelle, soit libérée du carcan du Grand Est et libre de mener des politiques régionales au service de ses habitants, conformément à son génie propre.

Adhérer

Adhérer version papier